Danse Contemporaine

Pour danser il faut se donner tout entier, on ne peut pas faire semblant. La danse est accompagnée par la musique qui est un fil conducteur, que l’on suit avec facilité, naturel. La musique enveloppe, pousse, elle enroule le danseur et le mouvement n’en devient que plus vrai. La danse et la musique ne font qu’un. Le danseur danse ce qu’il entend. « Entendre » cela veut dire surtout « percevoir par l’esprit ». La danse et la musique s’imprègne et se restitue et l’artiste redonne, il partage le plaisir d’être en harmonie avec les notes, les mouvements, la couleur et les formes.
C’est une rencontre entre divers éléments humains ; la dynamique, la découverte, la poésie, l’énergie et l’apaisement. La danse rayonne et éblouie, elle éclabousse le spectateur et l’on se sent remplit.

“Loin des imprécations, des conseils, ou parfois des ordres du microcosme de la danse qui aime à déterminer les courants, les esthétiques, et ce qui est  contemporain ou ne l’est pas, ce qui compte à mes yeux et aux yeux de tous…c’est la liberté de création. De tous temps, ce qui fut contemporain est l’exigence d’une écriture qui passe par-dessus les contraintes du corps, du cœur, pour aller là où ça danse. Et ça danse différemment en chacun”.

Michel Hallet-Eghayan (danseur, chorégraphe)

La danse que propose Andréa  Marteau allie technique et lâché prise, enseigné en cours traditionnel et ateliers. Sa danse est fluide, ronde et permet à tous, même aux débutants de pouvoir retranscrire dans le geste leur ressenti physique et émotionnel. C’est une danse sensible, profonde où la musicalité est très présente.

Comments are closed.